:::FrenchBento:::

le premier blog sur les bento en français

29 mai 2008

les graines germées

J'ai eu un certain nombre de questions sur la germination des graines. Je profite de cette semaine sans bento  pour tenter d'y répondre.
Pourquoi les graines germées? Plusieurs raisons à cela.

C'est beau, c'est bon, c'est nutritivement très très intéressant, c'est ludique et c'est très simple. Alors, vous attendez quoi?

002

Le principe de base:
Après avoir choisi les graines que l'on veut faire germer, il faut impérativement les faire tremper un certain temps. En général, je les dispose dans un petit bol plein d'eau, et je les place au frigo toute la nuit. Puis je les dispose dans un germoir, j'arrose tous les jours d'un grand verre d'eau. 5 à 7 jours plus tard, c'est prêt!

Précision:
Je ne vais pas faire ici le distingo entre graine germée et jeune pousse. La différence existe bien sûr, mais on ne va pas se compliquer la vie. Pour info tout de même, la graine germée devient jeune pousse dès lors qu'elle possède deux petites feuilles. La chlorophile produite alors modifie encore la composition de la graine. Mais rassures-toi lecteur, la jeune pousse aussi, c'est bon pour ton corps...

Jour 1: le trempage

trempageLes graines se conservent longtemps. En attendant de trouver les bonnes conditions pour pousser, les graines retiennent leur réserve de nutriments et d'énergie en sommeil à l'intérieur de leur coque dure. Il faut donc réveiller tout ça. Le trempage permet ce réveil. La graine comprend que c'est le bon moment, l'opportunité qu'elle attendait depuis si longtemps. Elle est super contente de se mettre en action.

La mettre au frigo permet de créer un espèce d'hiver artificiel. Une fois la graines trempée au froid, elle a l'impression que c'est le printemps, il fait tout à coup doux et humide, et le processus de germination est ainsi accéléré.

Ici des graines de haricot mungo (que l'on appelle soja sous nos latitudes), et graines d'alfalfa (luzerne).

Jour 1: tout est prêt


soy_tray

alfalfa_tray

Le lendemain, je rince les graines, je les place dans les deux étages de mon germoir. Je les arrose. Et c'est parti. Je veille toujours à ne pas en mettre trop sur chaque plateau, en particulier pour les "grosses" graines comme le soja vert. La pousse a besoin de place pour pouvoir s'épanouir. Si elle est trop serrée, elle grandit mal, l'air et l'eau ne circulent pas bien et il y a des risques de moisissure.

Jour 2: le début de la germination:

Les poussent comment déjà à sortir.

alf_close_day_1soy_day_1

A ce stade, on est en droit d'être tout content de voir que ça marche....

Dernier jour: la récolte

alf_ready003

Sur les photos, alfalfa et mélange de graines (pois chiche, lentille, fenouil).

Le nombre de jours de germination varie entre 3 et 7 jours en théorie. D'expérience, chez moi c'est plus 5-7 jours que 3, même pour les graines à germination rapide comme le tournesol.

Que se passe-t-il pendant la germination?

Lorsque la graine sort de sa période de repos avec le trempage, elle prépare sa croissance, et c'est un véritable révolution qui s'opère. Les taux de vitamines et minéraux déjà contenus sont multipliés jusqu'à 500%, les protéines sont transformées pour revêtir une forme plus digestes, mais leur propriétés restent entières. Je vous passe tous les détails techniques que l'on trouve facilement sur Internet.
Ce qu'il faut retenir, c'est que les graines germées sont des végétaux vivants, en pleine transformation, et par conséquent bourrés de vitamines, minéraux, bonnes protéines (pour certaines), qu'elles sont très facilement assimilables par notre corps.

Exemples:

La luzerne: très facile à faire germer. Succès garanti. Protéines, calcium, fer, magnésium, potassium, vitamines A, B1, B2, B12, C, D et E.
La lentille: très digeste, riche en protéines et en fer. Vitamines A, B1, B2, B3, B6, C.
Le pois chiche: très énergétique, riche en glucides, protides, phosphore, calcium et fer. Sa teneur en vitamines est quintuplée au bout de trois ou quatre jours de germination.
Le soja vert ou haricot mungo: 24% de protéines. Calcium, phosphore, fer, vitamines A,B1, B2, B3, B9, C, E.

Quel matériel?

Il existe plusieurs possibilités. Chez moi, c'est un germoir acheté dans le commerce. Je regrette encore d'avoir balancé mon vieux germoir à trois étage dans un déménagement, prise d'une fièvre de grand ménage (OUSTE!), et j'en ai racheté un peu de temps après avoir ouvert les cartons de la cuisine. Bon, on fait des bêtises des fois.
Mon germoir, donc:

germoir_closedgermoir_open

Il n'a que deux plateaux (mon ancien en avait 3), mais au final, je m'en accomode. On peut facilement mélanger les graines, on n'est pas obligé de consacré un plateau à une seule graine. Je suis seule à manger des graines germées à la maison, et le temps que je me délecte de ma récolte, la suivante est  prête (même si je n'en fait pas à la chaine), donc la taille de ce germoir me convient à peu-près.
Il mesure à peu près 10 x 10 et chaque plateau fait environ 5cm de hauteur.

Il existe de nombreux modèles, des grands, des petits, des en terre, en plastique, en grès.....

germoir_domemy_blueterregres

(Le bleu au milieu, c'est celui qui a disparu dans mon déménagement...)

Germoir en plastique: ils ont des rainures sur chaque plateau conçues pour une bonne circulation de l'eau lors de l'arrosage et de l'air. Ils fonctionnent vraiment très bien, sont pratiques. Ils sont souvent transparents ce qui permet de surveiller la croissance des graines.

Germoir en terre et en grès: j'ai lu que si la terre permet de garder une excellente humidité et régulation thermique, les risques de moisissure sont grands. La terre nécessite un nettoyage en profondeur, car étant poreuse, les particules de moisissures se fichent dans les pores, et peuvent faire rater la récolte suivante.

arbre_germoirgermoir_verresproutbag


L'arbre germoir: je vous laisse lire ici.

Le bocal de germination: son avantage, c'est de ne pas distinguer la phase de trempage et de germination, le même contenant fait l'affaire. Son couvercle est percé pour évacuer l'eau d'arrosage tout en gardant les graines humides. Inutile de préciser que n'importe quel bocal customisé, recouvert de tulle ou de tissu aéré fera l'affaire.

Le sac de germination: un sac en lin, ou en tissu. Il faut tremper le sac deux fois par jour dans de l'eau, et le suspendre le reste du temps. L'avantage: très utilisé par les randonneurs, trekkers etc, question d'avoir leur jardin comestible avec eux.

Et  sans matériel spécifique?
C'est tout à fait possible aussi. La bonne vieille méthode des lentilles (du coton toujours humide sur une assiette), on l'a tous fait. Le bocal recyclé, ça me parait simple aussi, même si je n'ai jamais testé.
bambou

J'aime beaucoup l'idée que j'ai vu chez C'est fait maison: utiliser un cuit-vapeur en bambou comme celui-ci.

Il est parfait: le panier perforé pour l'évacuation de l'arrosage, le bambou qui garde l'humidité, le plateau en hauteur pour ne pas toucher le sol, et une meilleure circulation de l'air....


Si vous êtes a) riche 2) un furieux de la germination, alors pour vous il faut du lourd et passer direct à l'Easygreen.

Quelques petites choses à savoir:

Humidité: il faut que les graines soient constamment humides. L'idéal est d'arroser deux fois par jour. En général je ne le fais qu'une seule fois par jour. Mon germoir en plastique et ses stries sur les plateaux permet une bonne retenue de l'humidité, mais bon.... D'où le système Easygreen qui brumise en permanence...<sigh>
Il vaut mieux utiliser une eau filtrée, la plus pure possible, et à température ambiante. Perso, je n'ai pas de carafe filtrante, donc c'est l'eau du robinet.

Air: plus la graine est oxygénée, mieux c'est. Donc on ne ferme pas son bocal, on protège la graine des poussières. Si la pièce est bien aérée et ventilée, c'est encore mieux.

Lumière: pas de lumière directe! si vous mettez vos graines sur la terrasse au soleil, en 5 minutes elles vont cramer!Et ce qui fait de la germination une pratique ouverte à tous, vraiment. Même pour ceux qui habitent dans un studio super sombre au RDC d'une allée encaissée entre deux tours. En fonction des graines, plus ou moins de lumière est nécessaire, les pousses plus ou moins blanches. Le goût n'est pas tout à fait le même non plus. Il faut tester.

Entretien: le seul inconvénient, c'est qu'il faut être là et arroser tous les jours. Evitez de commencer une germination si vous partez le surlendemain pour un week-end de trois jours, c'est un échec assuré.

Echecs: ça arrive. Certaines graines sont difficile à faire germer. J'ai testé pour vous: échec avec le quinoa et les graines de tournesol (seulement quelques pousses de sauvée sur les deux plateaux).

Conservation: les poussent se conservent plusieurs jours au frigo. Elles sont vivantes, donc elles peuvent encore évoluer, malgré le froid. On peut les couvrir d'un linge humide.

004

Voilà. J'espère vous avoir éclairé un minimum? J'espère en tout cas vous avoir donné envie de vous lancer.

A bientôt pour un retour des bento.

Posté par mook à 12:47 - Permalien [#]