:::FrenchBento:::

le premier blog sur les bento en français

07 août 2008

les mini-bouteilles à sauces

Merci de tout vos gentils mots pendant mon absence.
Je ne suis pas encore tout à fait de retour, mais je passe par ici et je vois de la lumière...

Pour tenter de répondre à quelques questions reçues au fil des mois, je vais vous parler des mini-bouteilles à sauce.
Petit aparté, je ne réponds pas toujours dans les meilleurs délais à vos questions, commentaires et emails, mais j'essaie de le faire, même très en retard. Pardon d'avance, ou rétrospectivement.

Les bouteilles à sauce, pas de mystère, ça vous connait. Et vous les avez-vues entre autres ici et . Mais un certain nombre d'entre vous se demande comment les remplir, et comment les laver. Je vais donc tenter d'éclairer votre lanterne, comme disait mon prof de philo.

001

Bon jusque là, rien de nouveau sous le soleil, ce sont juste des mini-flacons. Mais je voulais vous montrer un échantillon de bouteilles différentes, car elles demandent un remplissage différent.

003

Ah, vous commencez à voir que leurs ouvertures sont de tailles variées. Des larges, des moyennes, des petites.

005

Là, on voit un peu mieux.

Commençons par la méthode la moins courante pour les goulots les plus larges: la méthode dite de l'entonnoir.
Je ne suis pas sure que cela nécessite réellement mes explications, mais puisque nous sommes là, allons-y:

008

Vas-y que je te colle un mini-entonnoir dans le goulot...

011

Vas-y que j'te le remplis.
Simple. Basique. Enfantin. C'est la méthode que j'utilise le plus, car les piggies sont souvent les mini-bouteilles les plus présentes dans mes bento, quand une salade en constitue le plat le plus conséquent.

Enfin, voici la seconde méthode, que vous connaissez certainement déjà pour la pratiquer, la méthode 'presse-aspire' (Copyright Mook)
Le principe de base, c'est donc l'aspiration. Phase 1: expulsion d'air, phase 2: aspiration de liquide. Pas plus compliqué que cela. Mais je reprends depuis le début.

Afin d'avoir une meilleure visibilité sur mes photos, j'ai utilisé une pipette de plus grande taille qu'un mini-flacon de type 'fishie' par exemple. Voici la pipette une demi-seconde avant l'action:

012

Ce bol contient de la vinaigrette vinaigre balsamique, moutarde douce à l'ancienne, huile de colza locale, sel, poivre et ail moulu très fin. La vinaigrette, chez moi, porte bien son nom, puisque l'huile doit représenter environ 5% max du mélange. C'est comme ça que je l'aime. Mais je m'égare.

Donc on presse la pipette (la mini-bouteille) avec ses deux doigts, bien fort:

014

Vous re-tennez bien votre respiration, parce qu'il ne faut pas lâcher. Pas le moment DU TOUT. Sinon va falloir tout recommencer.... On plonge la pipette dans la sauce et on retient toujours son souffle.

015

Et on relâche la pression doucement, créant le phénomène d'aspiration, la nature n'aimant pas le vide.

016

Voilà. Vous avez rempli autant que de volume compressé par vos doigts, autrement dit, seulement une partie. Pas de panique.

021

On bascule la pipette. Le liquide va gentiment au fond, laissant l'air en bonne position pour être expulsé, les conditions parfaites pour appliquer à nouveau notre bonne vieille méthode du 'presse-aspire'. Je presse, je plonge, je relâche et hop ça aspire tout seul. C'est génial.

Voici le résultat en situation 'live':

029

C'est magique, j'en ai la larme à l'oeil. Surtout quand le vois mon gros vilain doigt d'aussi près....

Le problème de cette méthode, c'est qu'on se retrouve bien souvent la main plongée dans le bol de vinaigrette, et c'est un peu dégueu. Mais à la guerre comme la guerre....

Attention également au type de votre sauce/ vinaigrette: pour les containers à goulot très étroit, privilégier les vinaigrettes très liquides, sans grumeaux de type ail en paillette, herbes déshydratées ou fraîches ciselées, ce genre de trucs. Parce que ça va boucher le goulot, et ça ne va pas faciliter l'opération du tout....

Et voici le résultat:

036

Comme au collège, la rentrée, ça se prépare. Donc, comme je suis un peu lasse de plonger mes doigts tous les jours dans de l'huile, ou de laver tous les jours mon mini-entonnoir, ben j'ai décidé d'en préparer plein à l'avance. Hop au frigo, et hop fini de se prendre la tête le matin. Comme il y a toutes sortes de mini-bouteilles différentes, j'en aurai toujours une qui va bien avec le bento du jour.

On me demande toujours combien d'heures je passe à faire mes bento. Je vois bien à travers l'écran les expressions d'incrédulité et de doute quand je réponds max 10 minutes. Mais comme tous les fénéants, je suis quelqu'un de très organisé... Rappellez-vous mon stock de déco de nori ou de mini-sandwiches de fromages préparées à l'avance....

Les instruments que j'ai utilisés pour ces deux méthodes de remplissage sont les suivants:

006

... qui viennent d'un kit de remplissage pour containers cosmétiques de voyage de chez Muji, comme je vous les avais présentés ici.
Les plus paranos  prudents d'entre vous hésiteront à utiliser du plastique non-explicitement compatible avec des produits alimentaires, et attendront 5 ans pour voir si je suis encore là à raconter mes salades avant de tenter l'aventure, les autres seront contents de leur côté hyper-pratique.
Bon  il se trouve que je cite encore Muji,  mais une fois que l'on a ouvert son 'troisième oeil', celui qui voit tout par le filtre du bento et du détournement possible du monde pour sa gamelle du midi, ben on trouvera tout un tas de trucs qui feront bien l'affaire.
Et Muji, c'est bien mignon, mais tous les magasins n'ont pas les mêmes marchandises, et tout le monde n'habite pas non plus Paris (il parait).

Maintenant, comment laver toutes ces petites bêtes?

Question qui revient souvent, car oui il est difficile de faire rentrer son éponge dans un mini-flacon. Alors, je n'ai pas prévu de vous montrer cela en photo, mais c'est assez simple. On utilise la même méthode, la 'presse-aspire', jusqu'à ce que le contenant soit propre. Pfiou, fastoche en fait.

Les prudents cités plus hauts n'utiliseront que de l'eau très très chaude. Les autres de l'eau savonneuse, avec le reste de votre vaisselle, car vous êtes bien entendu tous comme moi, vous faites votre vaisselle à la main, quitte même à la faire plusieurs fois par jour parce que 1- vous n'avez que 2 casseroles, 2- les constructeurs modernes oublient qu'un évier minuscule c'est très cute, mais c'est rempli à ras-bord avec deux ramequins.
Je m'égare, je suis décidément bien en verve aujourd'hui.

Nettoyer les bouchons minuscules, c'est parfois plus compliqué. J'utilise une mini-brosse spéciale nettoyage de bento, qu'une copine à trouvé chez Daiso et m'a envoyée.

030

Pratique pour tous les petits coins et recoins des bento.
Mais soyons clair, ceci fera tout aussi bien l'affaire:

031

Une vielle bien sûr...

Bon, voilà. Un billet qui n'a pas inventé le fil à couper le beurre. Après tout, je suis en vacances, hein.
Allez, hop, hasta la vista!

***
message à caractère informatif n°1:
je rappelle à requia, enflammée, nolwenn, ayuumi, cyril, MlleOr, marie, philo, adeline, lilygnocchi, nam, petite fraise, sushi 51, bblinou, qifen, jojotte, pascale, les poêlues qu'ils ont gagné un petit cadeau pour fêter mes 1 an. Pour cela, merci de me donner (ou redonner biscotte je vide souvent ma boîte mail) par email votre adresse postale. Oh yeah

message à caractère personnel n°2:
Gros bisou à Clémence et à ses parents. Je pense à vous.

Posté par mook à 19:59 - dis-nous en plus sur... - Permalien [#]
Tags : , , ,