:::FrenchBento:::

le premier blog sur les bento en français

01 septembre 2007

sauvons les libraires!

Je profite d'un commentaire sur les livres pour vous parler de quelque chose qui me trotte dans la tête depuis un moment: la loi Lang et les librairies indépendantes.

La loi Lang de 1981:

Cette loi fixe le prix unique du livre. Le livre est vendu au même prix partout, celui fixé par l'éditeur.
Seule une réduction de 5% est légale.

Le but de cette loi est double:
-l'égalité de tous devant le livre (le livre en général, pas seulement la littérature)
-la défence de la librairie indépendante, et donc de l'édition de création.

Si le prix du livre était libre, seules les grandes surfaces pourraient se permettre de baisser les prix, les librairies indépendantes mourraient de leur belle mort, et les éditeurs ne prendraient plus aucun risque et ne publieraient que des choses standardisées.
C'est ce qui s'est passé avec le disque. Vous allez souvent acheter vos disques chez un disquaire, un vrai? Non? c'est peut-être parce que des disquaires, il n'y en a plus, ou presque.... (au passage, nous avons à Bordeaux un de meilleurs disquaire indépendant de France pour "le rock" sous toutes ses formes, Total Heaven).

Alors oui, je sais, tout le monde n'a pas un libraire sous la main, leur nombre ayant diminué, et Internet c'est si simple. Mais chaque libraire pratique la commande à l'unité et m'envoi à domicile. Alors en vacances, ou au gré de vos déplacements et ballades, allez en librairie! En plus les libraires LISENT et sont des puits sans fond de conseils.
Donc votre exemplaire de Quinoa, de Cléa, est au même prix chez Amazon et chez votre libraire de quartier.

Sauf que les librairies sont en grande difficulté, et qu'il faut les soutenir. C'est dans l'intérêt du lecteur, pour protéger la diversité de l'offre, et donc de nos plaisirs de lecture.
Allez en librairie. Please.

(Je précise que je ne suis pas libraire.)

J'aimerais tellement ne plus voir de liens vers Amazon sur nos blogs....
Au pire, achetez sur les sites des grandes librairies indé....

Pour les bordelais, j'en profite pour annoncer l'ouverture d'une nouvelle librairie jeunesse avenue Thiers, Au Petit Chaperon rouge.
Comptines déménage cours Duffour-Dugergier (à côté du CIJA, place Pey-Berland), et fait une fête d'ouverture pour tous le 15 septembre à 18h.
N'oubliez pas non plus Oscar Hibou, rue Huguerie à Tourny, et Bédélire à la Victoire. Et la Mauvaise Réputation à St Pierre. Et tous les autres.

Voilà, c'est dit. Enfin, il y aurait encore beaucoup à dire, mais l'essentiel est là. Mon petit coup de gueule du week-end, peut-être parce que j'en suis à mon dix-huitième café?

Posté par mook à 12:20 - digressions - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • Viva el librairie

    Bon, je viens de découvrir que vous citez ma librairie dans votre blog, et je vous en remercie, même si "La Mauvaise Réputation" n'est pas très "cuisine"...remarquez, si...on vient de rentrer un livre sur les recettes texanes de barbecue...
    Mes amitiés.
    Urbs

    Posté par Urbs, 03 novembre 2007 à 17:28
  • carrément

    j'y suis sensible à ce sujet, surtout que je veux devenir bibliothécaire, et l'égalité face au livre et à la culture est fondamentale. Il faut lutter pour ces valeurs, et aider les libraires à continuer ce qu'ils font. Bien sur qu'on trouve des livres en grande surface, mais c'est seulement commercial, et sans conseil. Le libraire conseille, et fait voir la lecture de multiples façons... Il met en valeur les nouveaux livres de certains auteurs, et tant d'autres choses... C'est important

    Posté par Kyuuketsu, 01 septembre 2007 à 15:08
  • Duffour-Dubergier
    J'appuie cet article! Personnellement je fréquente Mollat ... mais bon, sa renommée est telle que ce n'est sans doute pas la librairie la plus en difficulté!
    Ceci dit, le rayon cuisine de chez Mollat est hallucinant

    Posté par Nam, 01 septembre 2007 à 15:50
  • J'avais peur de vous barber avec mes histoires de libraires... je vois que non, ça me fait plaisir. C'est important.
    Je n'ai pas cité Mollat parce qu'il est très connu. C'est le plus grand libraire indépendant de France. C'est à son site que je faisais allusion quand je disais qu'il y a des alternatives à Amazon. Le furet du Nord a peur être un site marchand aussi, il faudrait vérifier.

    faute de frappe, oui, Duffour-Dubergier, le prolongement du cours Pasteur.

    Posté par mook, 01 septembre 2007 à 23:36
  • et puis en plus de ça, il y a le côté agréable d'un librairie parce que les grandes surfaces, je trouve ça moyen à ce niveau "alors, il me faut, du lait, de l'eau de javel et le dernier de dan brown", ça sonne faux. Et puis, je l'avoue, quelques jours à Saint jean de luz, je cherchais le songe d'une nuit d'été et roméo et juliette, on était parti acheté deux trois trucs à carrefour mais c'est pas le genre d'article qu'ils ont : achetez le dernier BHL and co mais la littérature classique déjà, ya moins de choix. A part ça, il faut inciter les gens à se "culturationner l'esprit", c'est pas comme ça qu'on va y arriver ! (enfin je pense pas)
    je te soutiens mook^^

    Posté par mailys, 02 septembre 2007 à 11:38
  • tiens j'avais pas percuté que tu étais à Bordeaux... je bosse à côté de l'avenue thiers, je vais combler ma pause repas pour aller faire un tour au petit chaperon rouge

    Posté par Cess, 03 septembre 2007 à 22:59

Poster un commentaire